Le 19 Mai 2009, le Ministre de l’Industrie et des Technologies de l’Informations (MIIT) de Chine a envoyé une note à tous les constructeurs d’ordinateurs de son intention d’obliger l’installation de logiciels de filtrage sur tous les nouveaux PC installés en Chine, et ceci dès le premier Juillet 2009. Le logiciel en question, nommé “Green Dam Youth Escort“, est un produit de la société Jinhui Computer System Engineering.

L’objectif officiel de ce filtrage est protéger les jeunes contre l’accès à des contenus subversifs afin d’avoir un Internet Chinois sain et harmonieux, sic.

Green Dam se mets à jour automatiquement, tous comme les logiciels d’antivirus, en recevant des mises à jour des sites bloqués. Il est tous de même possible de désactiver ou de désinstaller ce logiciel avec les droits administrateur Windows. De plus, suivant l’éditeur de Green Dam, il est aussi possible de désactiver la “blacklist” avec un mot de passe propre au logiciel, ou encore de mettre les sites bloqués dans une liste blanche permettant ainsi tous de même l’accès aux sites considérés comme subversifs.

Green Dam, en Mars 2009, a été télécharger près de 3,27 millions de fois, installé sur 518 000 ordinateurs scolaire, et environ 1,16 million de PC l’utilisent.

Ce logiciel de filtrage n’a malheureusement pas tenu très longtemps face à la curiosité de chercheurs en sécurité informatique.

Le 11 Juin 2009, Scott Wolchok, Randy Yao, et J. Alex Halderman de l’Université du Michigan aux Etats-Unis, ont découvert plusieurs vulnérabilités dans ce logiciel de filtrage chinois.

La première vulnérabilité se situe dans le module de filtrage en lui-même et permettrait à un internaute malveillant de prendre le contrôle de l’ordinateur hôte du logiciel Green Dam. La deuxième vulnérabilité se situe dans le module de mises à jour des règles de filtrage, qui pourrait permettre à l’éditeur de Green Dam, ou à une partie tierce de prendre contrôle de l’ordinateur de l’utilisateur final. De plus il est aussi à noter, que malgré la désinstallation possible du logiciel, les fichiers de logs d’accès, ou de tentatives d’accès à des sites subversifs ne sont pas supprimés.

D’ici à ce qu’un exploit soit créé, il ne fallait qu’un seul pas, et c’est ce qui est arrivé. Il est maintenant possible de trouver l’exploit sur Milw0rm, intégrable à MetaSploit, permettant de prendre la main sur les ordinateurs utilisant Green Dam.

Tous ce billet, pour finalement dire à mes voisins français, que la loi Hadopi va sûrement imposer l’installation d’un mouchard sur vos PC personnel, est-ce que cela ne vous fait pas penser à un pays et à un billet présent sur ce blog cool.gif