Nous vous annoncions, il y a 2 jours, la découverte d’un nouveau “0day” ciblant les versions d’Internet Explorer 6, 7 et 8 sous différentes plate-formes Windows. Ce “0day” restait encore confidentiel, car entre les mains de Microsoft, de Symantec et d’autres professionnels de la sécurité informatique.

Dans son blog Microsoft donnait des détails sur la cause de la vulnérabilité. Internet Explorer aurait un soucis de gestion de mémoire lors de la combinaison de certaines feuilles de styles “CSS” et citait une “DLL” vulnérable.

Il ne fallait pas plus d’informations pour que d’autres chercheurs, qui n’était pas dans la confidence, se mettent à investiguer plus en détail la cause afin de pouvoir créer un “PoC” grand public. Bingo ! Moins d’une journée après l’annonce officielle de la vulnérabilité, un “PoC” était mis à disposition sur Internet, rendant cette vulnérabilité, à l’origine très limitée en impact, en une vulnérabilité pouvant affecter des millions d’ordinateurs.

Ci-dessous un vidéo maison, vous démontrons la simplicité d’exploitation de cette vulnérabilité.

Nous pensions aussi que la correction de la vulnérabilité serait incluse dans le cycle normal de mise à jour Microsoft, normalement prévu tous les deuxièmes mardi du mois. Mais malheureusement, la correction de cette nouvelle vulnérabilité n’est pas incluse dans l’annonce avancée des mises à jour prévues pour Mardi 9 Novembre.

Il faudra sûrement attendre une mise à jour “out-of-band” (hors cycle) entre le 9 Novembre et la prochaine mise à jour cyclique qui aura lieu le 14 Décembre.

En attendant, nous conseillons aux internautes d’utiliser “Enhanced Mitigation Experience Toolkit v2.0” (EMET) de Microsoft afin de limiter la portée vulnérabilité.